Sébastien Méric
2022-07-31

De moins en moins d’employés plébiscitent le télétravail en France, en Italie et en Allemagne, d’après une étude d’Allianz-Trade auprès de 3 200 personnes.

Après la lune de miel, le retour à la réalité. Deux ans après s’être imposé dans nos vies professionnelles, le télétravail commence à lasser. Nombre d’employés lui trouvent des défauts, d’après une étude d’Allianz-Trade, pour laquelle 3 200 travailleurs français, italiens et allemands ont été interrogés entre le 20 mai et le 10 juin. Outre-Rhin, ils sont seulement un sur cinq à vouloir travailler principalement de chez eux. Un an plus tôt, ils étaient un quart. Du côté des Italiens, ils sont 15% à plébisciter ce nouveau mode de travail. Les Français sont les plus réticents, puisqu’ils sont environ 10% à aimer travailler de chez eux (un chiffre en augmentation, même s’il reste faible).

lire l’article