Le défi de la sobriété pour répondre à l’urgence climatique

2022-05-30

« Surconsommation : l’impasse » (1/5). La réduction des émissions de gaz à effet de serre se heurte au maintien de nos modes de vie.

Ce 10 février, le chef de l’Etat n’est pas encore officiellement candidat à sa propre succession. A deux mois du premier tour de la présidentielle, il est venu présenter, à Belfort, sa vision de l’avenir énergétique de la France. Au fil de ce discours, il fera des annonces majeures sur la relance de la filière nucléaire ou sur les objectifs de développement des énergies renouvelables. Mais le tout premier chantier ne concerne ni l’atome ni les éoliennes : il s’agit d’abord, déclare-t-il, de « gagner en sobriété », pour « baisser de 40 % nos consommations d’énergie » d’ici à 2050. Le mot est lâché : « sobriété ». Il sera dorénavant présenté comme l’un des piliers du programme énergétique du président.

En reprenant le mot à son compte, Emmanuel Macron envoie…

Voir l’article

Read More

Au Japon, des abonnements pour des logements nomades

2022-05-27

La généralisation du télétravail en raison de la pandémie de Covid-19 a conduit certaines entreprises japonaises à mettre en place des services de location de maisons par abonnement. Les clients peuvent changer de logement au gré de leurs envies. L’idée pourrait dynamiser les régions rurales dépeuplées, observe le “Nihon Keizai Shimbun”.

Pour sortir de la jungle de béton qu’est la ville de Tokyo, pourquoi ne pas vous abonner à un service de location à la campagne ? Telle est l’idée de l’entreprise ADDress, qui a lancé en 2019 une plateforme d’abonnement permettant de séjourner jusqu’à deux semaines dans plus de 200 logements meublés situés partout au Japon. “Quand on est dans une région riche en nature, cela donne plus d’occasions de se détendre. C’est mieux pour la productivité aussi”, raconte Akihisa Oikawa, un des usagers du service, au quotidien économique Nihon Keizai Shimbun.

Avec sa compagne, Akihisa Oikawa change de maison au gré de leurs envies, passant par exemple de Masuko (dans le nord de Tokyo), ville montagnarde réputée pour sa…

Voir l’article

Read More

Télétravail: le travail de demain sera hybride

2022-05-26

Flexible, le télétravail séduit de plus en plus. Bien qu’imposé aux employés sans grande préparation il y a deux ans, ce mode de travail pourrait à présent obliger les employeurs à s’ajuster, malgré leurs réticences.

“C’est le grand changement. Une personne sur deux aimerait aujourd’hui conserver un mode de travail hybride alternant du temps au bureau et du temps à la maison, contre seulement 10% qui aimeraient retourner à temps plein au travail”, annonce la spécialiste en gestion des ressources humaines, en économie et en sociologie du travail, Diane-Gabrielle Tremblay.

La titulaire de la Chaire de recherche sur les enjeux socio-organisationnels de l’économie du savoir, à la TÉLUQ, précise toutefois que le télétravail séduit davantage les travailleurs de plus de 55 ans et les propriétaires -ceux qui possèdent de grands espaces pour travailler à la maison. Il peut aussi s’avérer plus compliqué pour les femmes télétravaillant avec de jeunes enfants à la maison.

Ceci dit, “il y a un écart entre les souhaits des employés et ce que veulent les employeurs. Gérer tout le monde à distance, ça présente des défis d’organisation”, rappelle la chercheuse, qui intervenait plus tôt ce mois-ci, à l’ouverture du colloque de l’Acfas sur les transformations du travail post-pandémie.

Au printemps 2020, pas moins de 38% des travailleurs canadiens se sont soudain…

Voir l’article

Read More

Une mise en place du télétravail variable en fonction des entreprises – JOBSFERIC leader d'info sur les métiers et entreprises du futur

2022-05-23

Interview de Benoît Serre, DRH France du groupe L’Oréal, vice-président de l’ANDRH (Association Nationale des Directeurs de Ressources Humaines)

Où l’entreprise en est-elle en matière de télétravail, freins et opportunités ?

On observe trois catégories d’entreprise. Celles qui ont profité de cette crise pour rénover ou instaurer le télétravail par charte unilatérale ou par accord, celles qui ont choisi de suivre les protocoles sans pour autant officialiser le télétravail, et, celles qui en dehors des obligations ne souhaitent pas le mettre en œuvre. Par ailleurs, il faut distinguer au moins deux critères qui sont l’implantation en zone hyper urbaine/zone de villes moyennes ou petites. Dans le premier cas, le télétravail est très répandu et dans le second nettement moins. D’autre part les grandes entreprises et les PME, dont certaines de ces dernières quand elles sont de production ont finalement très peu de postes éligibles par rapport au total de leurs salariés et donc ne l’instaurent pas de peur d’avoir une entreprise à deux vitesses.

Cela étant, la tendance au télétravail, et plus précisément, à l’organisation hybride du travail est sans doute lourde et s’installera peu à peu, sachant que, d’une part, la pression des candidats et des salariés est forte sur ce sujet, et que, peu à peu, les entreprises savent de mieux en mieux s’organiser sur un plan des technologies et même sur un plan managérial. Ces deux derniers points sont les principaux freins à la généralisation et se lèvent peu à peu. Il ne faut néanmoins pas oublier qu’en France actuellement, 60% des activités ne sont pas « télétravaillables ». Par conséquent le développement structuré du télétravail passera aussi par l’identification de solutions permettant de maintenir une forme d’équité face à l’organisation du travail et ses contraintes (horaires, contrôle du temps, transports,…)

Dans ce nouveau cadre d’entreprise hybride, quelle gouvernance ?

Afin de protéger la dimension collective de l’entreprise et d’éviter que l’hybridation ne conduise à une…

Voir l’article

Read More

Comment développer l’autonomie de ses collaborateurs - Courrier Cadres

2022-05-22

Les attentes des salariés évoluent, tout comme l’organisation du travail, à l’ère de l’hybridation post-Covid. Pour les entreprises, donner plus d’autonomie aux collaborateurs est un levier pour booster le sentiment d’engagement, le bien-être et la performance des collaborateurs. Mais pour les managers, développer l’autonomie des équipes ne va pas forcément de soi. Nos conseils, avec l’appui de Hervé Coudière, coach et consultant en management.

Pour les entreprises, donner de la liberté aux équipes est un vecteur de performance et de compétitivité. « Cela permet d’avoir de meilleurs résultats, puisqu’on permet au salarié d’évoluer et de donner le meilleur de lui-même. Avec davantage de marges de manœuvres, il est aussi plus satisfait de son travail et donc plus engagé. L’organisation bénéficie pleinement de ses compétences« , observe Hervé Coudière, consultant en management.

Développer l’autonomie des collaborateurs profite aussi aux managers : « Ils sont libérés de la tâche de tout devoir organiser. Plus besoin d’être là en permanence. Ils bénéficient de temps pour faire autre chose, notamment pour améliorer le contrôle qualité et faire progresser les salariés. » Pour le coach, développer l’autonomie des collaborateurs permet ainsi de générer de la « croissance durable« , à la fois des personnes et de l’organisation.

Il s’agit en outre d’un levier d’engagement et de motivation incontournable à l’ère post-Covid. Nombre d’études indiquent ainsi que les salariés nourrissent

Voir l’article

Read More

Usbek & Rica - Le recours au télétravail doperait la productivité des entreprises

2022-05-18

Démocratisé à l’aune de la crise sanitaire, le télétravail serait bénéfique à la productivité des entreprises, selon le dernier rapport du Conseil national de la productivité (CNP), publié le 16 mai 2022. Attention néanmoins aux effets négatifs pour les salariés d’un recours trop systématique à la pratique.

Flashback. Le 17 mars 2020, en pleine pandémie de Covid-19, Muriel Pénicaud expliquait sur le plateau de la matinale de Franceinfo la nécessité de généraliser le travail à distance afin de diviser par dix « le nombre de contacts qu’on a dans une journée ». Interrogée par Caroline Roux, l’ancienne ministre du Travail avait alors assuré que « le télétravail, ça ne sera pas la même productivité que d’habitude ». Autrement dit, que bosser de chez soi induirait nécessairement une perte d’efficacité.

Pourtant, l’un des chapitres du dernier rapport du Conseil national de la productivité (CNP), publié le 16 mai dernoer, va à l’encontre de ces affirmations. Chargée « d’analyser les déterminants et les évolutions de la productivité et de la compétitivité en France », cette instance, créée en 2018 et composée de quinze experts indépendants, a disséqué les différents travaux des deux dernières années portant sur le sujet.

Déployé massivement pendant la pandémie de Covid-19, le télétravail peut stimuler sur le long terme la productivité des entreprises s’il continue à...

Voir l’article

Read More

Futur du travail : l’IA au service de l’employabilité

2022-05-18

Les robots IA sont-ils vraiment plus à même d’accompagner le développement de carrière que les humains ? La dernière étude AI@Work d’Oracle met en lumière les attentes des salariés… et les sujets clés pour les DRH.

La dernière étude AI@Work d’Oracle illustre les évolutions “post-covid” dans la perception des salariés et des DRH, qui interrogent le rôle de la technologie dans l’équation. Les robots IA sont-ils vraiment plus à même d’accompagner le développement de carrière que les humains ? Nous avons posé la question à Sylvain Letourmy, Directeur Stratégie Solutions RH d’Oracle France & Sud.

Selon la dernière étude mondiale AI@Work d’Oracle*, 85% des employés se déclarent insatisfaits de l’accompagnement de carrière apporté par leur employeur

Ils sont pourtant désireux de progresser, à tel point que plus de la moitié d’entre eux seraient prêts à renoncer à des congés (52%) ou une prime (51%) en échange d’opportunités de développement de carrière plus nombreuses. 43 % se disent même prêts à renoncer à une partie de leur salaire

« Cela devrait être un signal d’alarme pour les entreprises, leur indiquant qu’elles ne soutiennent peut-être pas suffisamment leurs collaborateurs » , estiment les auteurs de l’étude.

Voir l’article

Read More

“Out of Office” : repenser le télétravail pour travailler mieux

2022-05-18

LE BOOK CLUB DU TAF - Dans cette jungle (encore une !) qu’est la littérature traitant de la thématique du travail, difficile d’identifier les ouvrages de référence. Autrice et conférencière sur le futur du travail, notre experte du Lab Laetitia Vitaud a une passion : lire les meilleurs bouquins sur le sujet, et vous en livrer la substantifique moelle. Découvrez chaque mois, son dernier livre de chevet pour vous inspirer. Aujourd’hui, lecture (en anglais) de “Out of Office”, de Anne Helen Petersen et Charlie Warzel. Ou comment le télétravail peut s’avérer être un réel problème pour les travailleurs·euses, s’il n’est pas pensé convenablement…

Quel aura été réellement l’impact de la pandémie sur le travail ? Une chose est sûre : le télétravail domestique est devenu banal pour de nombreux travailleurs de bureau. Il se pourrait aussi que…

Voir l’article

Read More

Pas assez de postes en télétravail pour tout le monde

2022-05-17

Un candidat sur deux cherche un poste en télétravail complet ou partiel. Mais l’offre ne suit pas dans de nombreux secteurs et il faudra sans doute être capable de faire des compromis sur ce point, explique la BBC.

Depuis le début de la pandémie, de très nombreuses personnes ne veulent plus retourner au bureau tous les jours de la semaine. Certaines veulent même ne plus y mettre les pieds du tout et être à 100 % en télétravail. La BBC a constaté que cette tendance est forte chez les milléniaux, nés entre le début des années 1980 et la fin des années 1990, et encore plus parmi la génération Z, qui désigne les personnes nées entre 1997 et 2010.

Mais, selon le site d’information britannique, le marché a beau favoriser les candidats, “les chiffres mondiaux récents venus des sites professionnels comme Indeed et LinkedIn, partagés avec la BBC, montrent que le nombre de candidats intéressés par des postes avec une composante en télétravail surpassait de beaucoup le nombre de postes correspondant à cette description”. Ce décalage est frappant aux États-Unis et au Royaume-Uni, ainsi qu’en Italie, en Allemagne et en France, où le nombre de postes dans lesquels le travail à distance est possible recule depuis le pic de la pandémie. En Italie, cela serait dû principalement à…

Voir l’article

Read More

Accords de télétravail : des entreprises encore trop timides

2022-05-03

Un an après l’application de l’ANI (accord national interprofessionnel) sur le télétravail pour toutes les entreprises, ces dernières sont nombreuses à avoir signé des accords avec les partenaires sociaux pour en définir les contours. Mais selon une étude de Réalités du dialogue social et de l’Observatoire de la RSE, dont nous publions l’infographie de synthèse, l’approche des organisations demeure trop restrictive, sans prendre suffisamment en compte les enjeux de prévention santé, ou encore la nécessité de l’évolution des pratiques managériales.

Le 26 novembre 2020, les organisations patronales et syndicales ont finalisé un ANI « pour une mise en œuvre réussie du télétravail ». En avril 2021, cet accord a été étendu, par arrêté, à toutes les entreprises. Il prend notamment en compte de nouvelles problématiques, telles que l’adaptation des pratiques managériales au télétravail, la formation des managers, l’éligibilité des postes, le maintien du lien social, et la prévention des risques psychosociaux.

Dans une étude publiée récemment, les associations Réalités du dialogue social et Observatoire de la RSE (Orse) ont passé en revue 3 000 accords de télétravail signés entre avril 2021 et mars 2022. Objectif : vérifier si les partenaires sociaux et les employeurs ont repris les points mis en exergue par l’ANI en matière de santé au travail, de management, ou encore de RSE.

L’infographie qui résume ce « benchmark » nous apprend tout d’abord que les entreprises ont adopté une approche « restrictive » en ce qui concerne la…

Voir l’article

Read More